RENSEIGNER.COM

Obtenir un crédit consommation avec les minimas sociaux

Article publié , mis à jour . Par .

Il est quasiment impossible d'obtenir du crédit consommation lorsqu'on vit avec les minimas sociaux. Toutefois, un prêt auto peut être accordé, de même que tout autre prêt visant à augmenter les chances du demandeur à trouver un emploi mieux rémunéré.

Vivre avec les minimas sociaux est assez difficile et emprunter pourrait constituer une solution pour mettre un peu de beurre dans ses épinards. Mais, est-il réellement possible d'obtenir un crédit consommation quand on vit du RSA ? A quoi peut-on s'attendre et quelles conditions doit-on respecter ?

Des options plutôt limitées

Plusieurs personnes vivant du RSA rêvent d'obtenir un crédit pour s'acheter une nouvelle télévision, changer de téléphone ou s'offrir des vacances au soleil. La vérité est que cela relève de l'impossible.

Le RSA permet juste de survivre. Les minimas sociaux assurent les besoins les plus élémentaires. Ils ne permettent pas d'avoir une vie de rêve. Avec ce strict minimum, il est impossible de pouvoir faire face à des dépenses comme le remboursement d'un prêt pour l'achat d'une télévision.

Aucune banque n'acceptera d'effectuer un tel prêt, car le risque d'insolvabilité de l'emprunteur est grand. Si la somme que vous demandez est destinée au loisir, il est fort probable que votre demande soit rejetée.

Les prêts à la consommation qui peuvent aboutir

Les seuls prêts capables d'aboutir sont ceux qui visent à améliorer la situation financière du demandeur. Ainsi, un travailleur pauvre qui demande un crédit afin d'améliorer ses chances de trouver un autre emploi a de grandes chances de voir sa demande aboutir.

L'un des prêts les plus faciles à obtenir est le prêt auto, car les banques estiment que l'amélioration de la mobilité d'un travailleur pauvre est susceptible de l'aider à trouver un emploi mieux rémunéré. Un prêt pour réparer une voiture en panne ou acheter un costume pour se rendre à des entretiens d'embauche est également bien vu par les banques et les structures de microcrédit.

Il faut avant tout se rappeler que l'État ne veut pas encourager les bénéficiaires du RSA et des minimas sociaux à vivre indéfiniment d'aides étatiques.

Svp, notez l'article
Directeur de publication: Laurent PAGE, email:laurent@page.live, téléphone:+262 262 92 66 38, site:

Poser une question

Vous pouvez poser une question de façon anonyme sans avoir à vous connecter.
Si vous décidez de vous connecter ultérieurement cette question vous sera attribuée automatiquement.
En posant votre question vous nous aidez à améliorer notre site.