RENSEIGNER.COM
0

Fonctionnement d'un GAEC

Article publié , mis à jour . .

Dans un groupement agricole d'exploitation en commun (GAEC), les adhérents possèdent des droits que leur octroie leur participation à la bonne marche de la société commune. De même, ils ont des obligations à respecter afin d'assurer le bon fonctionnement de leur structure.

Droits des associés d'un GAEC

Les droits des associés peuvent s'examiner au triple plan du pouvoir de décision, du partage des résultats et de la rémunération du travail.

Le pouvoir de décision

Comme toute société civile, le GAEC possède un organe de gestion formé d'un gérant ou de plusieurs cogérants élu(s) par les associés eux-mêmes. L'ensemble des exploitants constitue l'Assemblée générale qui, en principe, se réunit régulièrement pour décider de l'orientation du groupement. Aux réunions de cette assemblée, chaque adhérant peut faire valoir un pouvoir de décision qu'il détient au même titre que ses associés. En cas de vote, l'exploitant détient le nombre de voix que lui octroie les statuts.

Le partage des résultats

En principe, le partage des résultats se fait suivant la participation au capital social de chaque exploitant. Cette répartition peut aussi tenir compte de la participation au travail. Cela dit, le partage peut être inégalitaire ou équitable ; tout dépend de ce que prévoient les textes statutaires.

La rémunération du travail

Le GAEC est conçu de sorte que le travail accompli par chaque exploitant puisse permettre de dégager un salaire décent. Cette rémunération du travail constitue une avance versée par anticipation sur le résultat de fin d'exercice, qui correspond généralement à la fin de l'année.

Obligations des adhérents à un GAEC

Chaque adhérent est tenu de respecter ses obligations légales et des contraintes internes.

Obligations légales

L'agrément est accordé par le comité département (ou national) lorsque la transparence est effective. Le GAEC partiel qui se traduit par la mise en commun d'une partie de l'exploitation oblige l'adhérent à la non-concurrence. Ce qui signifie qu'il ne doit en aucun cas avoir une activité ayant la même nature que celle du groupement. Dans le cadre d'un GAEC total, il existe plutôt une clause d'exclusivité : à moins d'avoir un accord express des autres associés, un adhérent ne peut se livrer à une activité agricole en dehors du GAEC.

Contraintes internes

L'adhérent est tenu de respecter les dispositions contenues dans les statuts et le règlement intérieur du GAEC sous peine d'être frappée par la clause d'exclusion en cas de récidive. Par exemple, sauf en période de congés, chaque associé doit effectivement être présent sur les lieux d'exploitation et participer aux travaux comme prévu.

Svp, notez l'article

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.

Questions

  • une date de depart a la retraite est elle obligatoire si on est en… une date de depart a la retraite est elle obligatoire si on est en gaec ou peut on prendre la retraite quand on le souhaite Questions Posté , pas de réponse
  • Suite à mon départ en retraite je suis sorti d'un gaec. Un… Suite à mon départ en retraite je suis sorti d'un gaec. Un chèque m'a été remis mais j'avaisi des factures à remettre payées en privé ex fermage, taxe foncière terres... Mes associés le savait mais voilà ils ne veulent plus en tenir compte. Quel recours p Questions Posté , pas de réponse
  • Année sabbatique quand on est en GAEC Peut on lorsqu'on est en gaec prendre une année voir plus pour partir, sans quitter le gaec? Ex: partir 1 à 2 ans, en continuant de payer les emprunts, sans percevoir de salaires, et éventuellement de trouver un employé pour faire le travail à sa place. E Agriculture Posté , 1 réponse, dernière réponse
Directeur de publication: Laurent PAGE, email: contact@renseigner.com, téléphone: (+33) 07 87 19 33 62,

Nous n'utilisons pas de cookies pour vous espionner, et nous n'autorisons aucun bouton à le faire.