RENSEIGNER.COM

Se soigner avec le Lin (Linum usitatissimum)

Article publié , mis à jour . Par .

Le lin est une plante herbacée annuelle. Egalement appelée le lin commun ou le lin domestique, cette espèce appartient à la famille botanique des Linacées. Le nom scientifique de cette plante est Linum usitatissimum. Cultivée dans les champs pour ses fibres, à des fins agricoles ou horticoles, la plante croît sur les sols légers, les sols profonds, bien drainés, limoneux. La période de floraison début au cours du mois de juin et perdure jusqu'au mois de juillet .

La racine est pivotante. Elle émet des radicelles fibreuses. Pouvant atteindre une hauteur d'un mètre, la tige est droite, dressé, lisse, de forme cylindre, mince de 2,5 à 4 mm de diamètre, avec des branches concentrées vers le sommet. Disposées de façon alternante sur la tige et dotées de 3 nervures, les feuilles sont simples, lancéolées, entières, pointues et étroites. Avec un pédoncule dressé et allongé, les fleurs sont régulières, en grappe axillaire ou terminale. D'un bleu pâle, elles sont constituées de 5 pétales et 5 sépales. Le fruit est une capsule globuleuse composée de 5 lobes contenant plusieurs graines lisses, aplaties et brillantes d'une longueur de 3 à 6 mm, d'une largeur de 2,5 mm pour une épaisseur de 1,5 mm

Il est fait usage de la graine qui est sans odeur et caractérisée par une saveur désagréable. Les graines sont récoltées juste après la floraison de la plante avant qu'elles n'atteignent la pleine maturité, au mois juin, de juillet ou au début de l'automne, avant qu'elles ne tombent au sol.

Propriétés médicinales du lin

Le lin est caractérisé par des propriétés émollientes et adoucissantes qui apaisent les irritations et les inflammations au niveau de la peau et des muqueuses. Il développe des activités anti-inflammatoires qui permettent de combattre les inflammations. C'est un laxatif (qui facilite l'expulsion du bol alimentaire) et un stimulant qui renforce et améliore le système immunitaire. Il possède des vertus antiseptiques (qui freinent la prolifération des microbes) et analgésiques (réduisant la sensibilité à la douleur). La plante déploie des activités diurétiques (qui augment la production d'urine) et expectorantes qui facilitent l'expulsion du mucus des voies respiratoires.

Le lin est utilisé dans le cadre du traitement du syndrome de l'intestin irritable, des douleurs abdominales, des colites, de la gastrite, de la dysenterie et de l'entérite. Il est efficace contre la pathologie de l'appareil respiratoire, en l'occurrence, la pneumonie, la pleurésie, la toux. Il trouve un intérêt contre les inflammations des voies digestives, notamment la cystite, la pyélite et la blennorragie. Il permet de réduire les douleurs pulmonaires, les symptômes des voies urinaires et de soigner les dermatoses douloureuses et prurigineuses, les contusions, les ulcères, les plaies enflammées. On l'emploie contre la constipation chronique, les affections cutanées (les dartres, l'eczéma).

Préparations médicinales du lin

Pour un usage interne, il est possible d'avoir recours à une infusion à base des graines dans une proportion de 20 g pour un litre d'eau, à raison de 3 à 4 tasses par jour. Il est, également, possible d'absorber 3 à 4 tasses, au cours de la journée, d'une macération (toute la nuit) de 3 cuillères à soupe des graines dans un litre d'eau chaude.

Pour un usage externe, une décoction à base de 50 g de graines par litre d'eau, peut être utilisée sous forme de lavement. Le cataplasme des graines concassées peut être appliqué sur la peau.

Svp, notez l'article
Directeur de publication: Laurent PAGE, email:laurent@page.live, téléphone:+262 262 92 66 38, site:

Poser une question

Vous pouvez poser une question de façon anonyme sans avoir à vous connecter.
Si vous décidez de vous connecter ultérieurement cette question vous sera attribuée automatiquement.
En posant votre question vous nous aidez à améliorer notre site.