RENSEIGNER.COM

Se soigner avec le pissenlit (Taraxacum officinale)

Article publié , mis à jour . Par .

Le pissenlit est une plante herbacée vivace. Il est, également, appelé le pissenlit officinal, la dent de lion, le pichaulit, le florion d'or ou encore la couronne de moine. Il appartient à la famille botanique des Astéracées. Le nom scientifique latin du pissenlit est Taraxacum officinale. La plante croît dans les prairies, les pâturages, les prés, les jardins, les pelouses, les endroits humides, sur le bord des chemins et dans les hauteurs jusqu’à 2 000 mètres d’altitude. Elle fleurit du mois de mai au mois de septembre.

D’un brun rougeâtre à la surface et d’une couleur blanche à l’intérieur, la racine est pivotante ; profondément enracinée, elle est très longue pouvant atteindre 50 cm dans le sol. La tige est lisse, creuse, dressée. Disposées en rosette basale, les feuilles sont allongées, dentelées ou lobées. Les fleurs sont de couleur jaune. Les fruits sont des akènes gris, de forme ovale et à aigrettes.

La tige du pissenlit contient du latex blanc. Les feuilles, avec une odeur herbacée, sont caractérisées par une saveur amère. Elles sont récoltées avant la floraison. La saveur des racines dépourvues d’odeur est, également, amère. Cette amertume disparaît avec la dessiccation. La racine et la tige sont utilisées pour leurs vertus thérapeutiques.

Propriétés médicinales du pissenlit

Le pissenlit possède d’excellentes vertus cholérétiques et cholagogues qui accroissent la sécrétion de la bile et facilitent, par ailleurs, l’évacuation de celle-ci. Il se distingue par des propriétés stomachiques qui rétablissent le fonctionnement normal de l’estomac et qui facilitent la digestion. Il purifie le sang en aidant à nettoyer l’organisme des toxines et en favorisant l’élimination de celles-ci, par le biais des propriétés dépuratives.

Le pissenlit est utilisé pour ses activités diurétiques qui accroissent la sécrétion urinaire, permettant, ainsi, de nettoyer les voies urinaires et d’empêcher les bactéries d’adhérer aux parois de celles-ci. Il stimule l’appétit grâce à ses effets apéritifs avec, par ailleurs, des propriétés laxatives qui intensifient les fonctions d’élimination de l’organisme et facilitent l’évacuation des selles, tout en facilitant le transit intestinal. C’est une plante antiscorbutique qui combat le scorbut.

Le pissenlit est préconisé en vue de soigner divers maux et pathologies, notamment, la dyspepsie, les brûlures d’estomac, les indigestions acides et la constipation. Il est utilisé en présence d’une infection urinaire et en vue d’éliminer les calculs rénaux ainsi que la rétention d’eau prémenstruelle.

Le pissenlit est employé dans le cadre de la prévention des calculs rénaux et biliaires. Il s’avère utile en présence d’une insuffisance rénale et hépatique, des digestions lentes et pénibles, de la goutte, des verrues, des pathologies de la peau (eczéma) et des maladies rhumatismales. Il est efficace contre la jaunisse, les engorgements de la rate, la cirrhose du foie et les œdèmes.

Préparations médicinales du pissenlit

Pour un usage interne, l’on a recours à deux cuillerées de la racine pour une tasse d’eau qu’on laisser infuser pendant un quart d’heure avant d’absorber une tasse deux fois par jour. En décoction, ce sont 20 grammes des racines qui sont utilisées pour un litre d’eau, à raison de 3 tasses par jour.

Pour un usage externe, la résine des racines, des feuilles ou des tiges peut être appliquée, plusieurs fois par jour sur les verrues en vue de les dissoudre.

Svp, notez l'article
Directeur de publication: Laurent PAGE, email:laurent@page.live, téléphone:+262 262 92 66 38, site:

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.