RENSEIGNER.COM

Se soigner avec le rosage (Rhododendron aureum)

Article publié , mis à jour . Par .

Le rosage, qui a pour nom scientifique Rhododendron aureum, est une plante à fleur appartenant au genre Rhododendron, ainsi qu'à la famille des Éricacées. Cette plante, connue sous les appellations de rosage chrysanthe et de rose de neige de Sibérie, est originaire des régions froides du Kamtchatka, de la Davourie et de la Sibérie.

Les tiges rameuses du rosage sont hautes 30 à 60 cm, rarement 1 m. Ses feuilles ovales ont la forme d'un fer de lance et sont portées sur de courtes queues. Ces feuilles entières et persistantes arborent une teinte vert foncé sur leur face supérieure, tandis que leur face inférieure est roussâtre. Le limbe glabre a une longueur de 2,5 à 8 cm et une largeur comprise entre 1 et 2,5 cm. Leur parfum caractéristique est très proche de celui des feuilles de la rhubarbe. Au goûter, elles sont âcres et amères.

La floraison a lieu entre juin et août. Les fleurs de couleur jaune or sont regroupées dans des inflorescences, qui occupent les extrémités des rameaux. Ces bouquets en forme de corymbe comprennent généralement 5 à 8 fleurs, qui sont portées sur des rachis de 10 mm. Les fleurs ont une longueur de 2,5 à 3 cm et un diamètre de 4 à 5 cm. La corolle entaillée sur sa moitié supérieure est composée de pétales arrondies ou ovales. Le calice de petite taille arbore une teinte rouge.

Propriétés médicinales

Dans la médecine tibétaine, le rosage est connu sous les appellations de shu-mkhan ou da-li. Il est utilisé pour le traitement des rhumatismes, ainsi que des pathologies cardiovasculaires et diurétiques. La plante a des effets prononcés sur le cœur chez les patients souffrant d'insuffisance cardiovasculaire.

Elle réduit l'essoufflement, les palpitations, l'œdème, la pression veineuse, l'augmentation de la vitesse du flux sanguin et la diurèse.

Hémostatiques, elles sont utilisées dans le traitement des affections purulentes de la région thoracique, et en particulier les poumons.

Les extraits de rosage ont un effet bactéricide contre la microflore pathogène de l'intestin, en particulier les streptocoques et les staphylocoques. Cette propriété est principalement due à sa richesse en phénols. Le rosage est utilisé en médecine homéopathique dans le traitement des calculs urinaires et de l'inflammation de la prostate. La plante est également utile dans le traitement de la goutte et de la syphilis.

Une certaine prudence est requise dans l'utilisation des fleurs, car elles sont toxiques.

Préparations

L'infusion pour les usages intérieurs se prépare avec des feuilles fraîches ou sèches. Elle nécessite 10 à 20 grammes de matière végétale pour un litre d'eau. Le patient prendra une ou deux tasses de ce breuvage au quotidien. Un à deux grammes de la poudre issue des feuilles séchées peut être additionnée à une tasse de tisane et consommée 1 à 2 fois au quotidien.

Pour les usages extérieurs, on peut préparer une décoction en faisant bouillir 15 à 30 grammes de feuilles dans un litre d'eau. Le liquide obtenu pourra ensuite servir de lotion pour le traitement d'affections cutanées comme les ulcères et les pustules.

Svp, notez l'article
Directeur de publication: Laurent PAGE, email:laurent@page.live, téléphone:+262 262 92 66 38, site:

Poser une question

Vous pouvez poser une question de façon anonyme sans avoir à vous connecter.
Si vous décidez de vous connecter ultérieurement cette question vous sera attribuée automatiquement.
En posant votre question vous nous aidez à améliorer notre site.