RENSEIGNER.COM

Se soigner avec la salicaire médicinale (Lythrum salicaria)

Article publié , mis à jour . Par .

La salicaire, de son nom scientifique, Lythrum salicaria, est une plante à fleurs appartenant à la famille botanique des Lythracées. Originaire d'Europe, d'Asie, du nord-ouest de l'Afrique et du sud-est de l'Australie, la plante est considérée comme invasive dans de nombreuses régions du monde où elle a été introduite. La plante est également connue sous les appellations vernaculaires de salicaire commune, salicaire officinale, lysimachie rouge et salicaire à épi.

La salicaire est une herbacée vivace, qui peut atteindre 1 à 2 m de haut. Elle forme des colonies clonales de 1,5 m ou plus de largeur avec de nombreuses tiges dressées qui émergent d'une seule racine ligneuse. Les tiges à section quadrangulaire sont rouge-violacées. Les feuilles, de 3 à 10 cm de long et de 5 à 15 mm de large, sont lancéolées, sessiles et disposées en spirales.

La floraison dure toute l'été. Les fleurs de couleur pourpre ont 10 à 20 mm de diamètre. Elles sont pourvues de six pétales et 12 étamines. Il existe trois types de fleurs avec les étamines et des styles de différentes longueurs. Chaque type de fleur ne peut être pollinisé par les autres types. Le fruit est une petite capsule de 3-4 mm, qui contient de nombreuses petites graines.

La plante est récoltée en été et peut être utilisé fraîche ou séchée.

Propriétés médicinales

La salicaire est une herbe astringente qui est principalement employée pour le traitement de la diarrhée et de la dysenterie. Elle peut être utilisée par des personnes de tous âges et très utilisée pour arrêter la diarrhée chez les bébés nourris au sein ou au biberon. Elle peut également être utilisée pour traiter l'excès de saignement lors de la menstruation.

La recherche moderne a montré que la plante entière était antibiotique et qu'elle était particulièrement efficace contre le pathogène responsable du typhus.

La salicaire est également très astringente, hypoglycémique, styptique et vulnéraire. Elle est appréciée comme désinfectant intestinal, en particulier dans les cas d'entérite.

Extérieurement, la plante est utilisée comme antiseptique sur les plaies, l'impétigo, l'eczéma, les pertes vaginales et les démangeaisons vaginales. La poudre est utilisée comme hémostatique dans les cas de saignements graves.

Préparations

Les sommités fleuries doivent être récoltées durant l'été. Elles seront par la suite séchées à l'ombre, emballées dans un sac en toile dans, puis stockées dans un endroit frais et sec.

La décoction pour les usages internes se prépare avec un mélange de feuilles et de sommités fleuries. Elle requiert 30 à 60 grammes de matière végétale par litre d'eau. Les personnes souffrant de diarrhée ou de règle douloureuse boiront 2 ou 3 tasses de ce breuvage, au quotidien.

Il est également possible de préparer un macérât. Celui-ci peut se préparer à partir de poudre de racines ou de poudre d'un mélange de feuilles et de sommités fleuries. 4 à 8 grammes du matériel choisi est macéré pendant deux jours dans une tasse de vin ou d'eau.

Pour les usages extérieurs, on peut formuler une décoction avec un litre d'eau et 40 à 60 grammes de feuilles et de sommités fleuries.

Svp, notez l'article
Directeur de publication: Laurent PAGE, email:laurent@page.live, téléphone:+262 262 92 66 38, site:

Poser une question

Vous pouvez poser une question de façon anonyme sans avoir à vous connecter.
Si vous décidez de vous connecter ultérieurement cette question vous sera attribuée automatiquement.
En posant votre question vous nous aidez à améliorer notre site.