RENSEIGNER.COM

Se soigner avec l'impératoire (Peucedanum ostruthium)

Article publié , mis à jour . Par .

L’impératoire est une plante vivace, de la famille botanique des Apiacées. Elle est aussi appelée impératoire commune, benjoin français, ostruche, ostrule, impératoire des montagnes, peucédan impératoire, aneth fétide ou encore maître des maléfices. Elle a pour nom scientifique Peucedanum ostruthium. Elle croît dans les prairies, les lieux humides, au bord des ruisseaux des montagnes, dans les rocailles et les hauteurs jusqu’à 2 800 mètres d’altitude. Le début de la floraison survient en juin et la fin de la floraison intervient en août.

Dotée de nombreuses fibres, la racine est grosse et tubéreuse. D’une hauteur de 50 cm à 1 m et de forme cylindrique, la tige est striée, dressée, peu rameuse et creuse. D’un vert clair, les feuilles larges d’environ 40 cm avec une trentaine de centimètres de long, sont alternes, pétiolées, divisées en 3 ou 5 folioles dentées en scie. Les feuilles de l’étage supérieur sont petites. Les fleurs, de couleur blanche, sont constituées de 5 pétales et de 5 étamines ; elles sont disposées en ombelles. Le fruit blanc jaunâtre est akène de 4 à 5 mm de long.

La racine qui contient un suc laiteux jaunâtre fortement piquant, exhale une forte odeur aromatique et âcre. Il est fait usage des racines et des feuilles. Les racines sont récoltées au cours du printemps ou de l’automne, avant la floraison. Pour une utilisation ultérieure, elles sont séchées dans des endroits secs et aérés. La cueillette des feuilles s’étend du mois d’avril au mois d’août.

Propriétés médicinales de l'impératoire

L’impératoire est une plante qui fortifie l’organisme et stimule le système immunitaire grâce à ses propriétés toniques et stimulantes. Elle agit, efficacement, sur le système digestif par le biais de ses vertus stomachiques qui rétablissement le fonctionnement normal de l’estomac, tout en facilitant la digestion. Carminative, elle réduit, les gaz intestinaux, supprime l’aérophagie, avec par ailleurs, des vertus apéritives qui stimulent l’appétit. Elle favorise l’élimination des toxines du corps grâce à ses activités sudorifiques qui stimulent la transpiration. C’est une plante expectorante qui facilite l’évacuation des sécrétions des voies respiratoires. Avec ses activités pectorales, elle adoucit les voies respiratoires.

L’impératoire est efficace contre les troubles digestifs, les gastrites chroniques, la gastro-entérite, les coliques, les flatuosités, les ballonnements de l’estomac et les reflux provoqués par les gaz intestinaux. Elle combat les états fébriles, la grippe. Elle est utilisée pour le traitement de la bronchite, du catarrhe pulmonaire, de l'asthme humide et des rhumes. Elle calme la toux et soulage les bronches. La plante est bénéfique aux patients affectés par une baisse des défenses immunitaires, un manque d’appétit et par une faiblesse de l’estomac et des intestins.

Préparations médicinales de l'impératoire

En usage interne, pour une infusion, les feuilles et les rhizomes sont séchés et broyés afin d’obtenir une poudre, et on utilise une cuillère à café pour une tasse d’eau bouillante qu’on absorbe après les repas. En décoction l’on a recours à 40 g des racines par litre d’eau, à raison de 2 ou 3 tasses au cours de la journée. 25 g des racines en poudre, associés à un quart de litre d’eau et 100 g de sucre, sont utilisés pour concocter un sirop.

Pour un usage externe, une décoction est faite avec les racines dans une proportion de 50 g par litre d’eau en vue d’une utilisation sous forme de lotions et d’injections. Les feuilles peuvent être utilisées sous forme de cataplasme.

Svp, notez l'article
Directeur de publication: Laurent PAGE, email:laurent@page.live, téléphone:+262 262 92 66 38, site:

Poser une question

Vous n'êtes pas connecté. Vous pouvez quand même poster une question, elle vous sera attribuée si vous décidez de vous connecter ultérieurement.