RENSEIGNER.COM

Se soigner avec la mercuriale (Mercurialis annua)

Article publié , mis à jour . Par .

La mercuriale est une plante annuelle à port herbacé. Elle porte également bien d’autres noms communs : la mercuriale annuelle, la mercuriale officinale, l’ortie bâtarde, le clou de chien, la roberte, l'aremberge, la vignette, l’herbe foireuse ou encore la cigarelle. Elle appartient à la famille botanique des Euphorbiacées. La plante a pour nom scientifique Mercurialis annua. C’est une adventice qui assez commune dans les jardins négligés, les champs, les friches, les jachères, les lieux cultivés, les bords des chemins, parmi les décombres, dans les terrains pierreux et jusqu’à 1 800 mètres d’altitude. Aussi, elle croît sur les sols secs, argileux ou plus ou moins sablonneux. La floraison débute au cours du mois de mars et perdure jusqu’au mois de juin.

La racine est grêle et pivotante. De couleur verte, la tige, ramifiée et feuillée dès la base, est quadrangulaire, lisse, droite avec une hauteur de 10 à 50 cm. Echelonnées et insérées de façon opposée le long de la tige, les feuilles sont ovales plus ou moins allongées, molles, crénelées sur les bords, à courts pétioles et d'un vert clair à vert jaunâtre. De couleur jaune verdâtre, les fleurs sont petites. Portées par de fins pédoncules, les fleurs mâles sont groupées à l'aisselle des feuilles supérieures en épis allongés tandis que les fleurs femelles, insérées par un pédoncule très court, sont solitaires ou groupées par deux ou trois. Le fruit est une capsule globuleuse et hérissée qui contient des graines ovoïdes et de couleur grise.

La plante est caractérisée par une odeur nauséabonde, fétide et un goût salé, amer et très déplaisant. L'odeur de la feuille est âcre et désagréable lorsqu'elle est froissée. La racine est toxique. Il est fait usage de la plante entière, sans la racine. La récolte intervient avant la période de la floraison. La plante perd une grande partie de ses propriétés et de son efficacité lorsqu'elle est séchée.

Propriétés médicinales de la mercuriale

La mercuriale possède des propriétés laxatives qui optimisent la fonction, tout en accroissant le transit intestinal et facilitant l'évacuation des selles, avec des activités légèrement purgatives qui accélèrent le péristaltisme. On lui reconnaît des vertus émollientes qui réduisent les inflammations. Elle est douée de propriétés diurétiques qui augmentent la production d'urine et contribuent à l'amélioration du fonctionnement de l'appareil urinaire. C'est une plante émétique qui fait vomir. Elle présente des propriétés anti-laiteuses qui suppriment la sécrétion lactée chez la nourrice et s'avèrent utiles chez les femmes qui veulent cesser d'allaiter.

La plante permet de traiter les pathologies du système digestif, la constipation opiniâtre, les inflammations circonscrites au niveau des intestins et de l'estomac. Elle est utile contre les retentions d'eau, les pathologies de la vessie, des reins et des voies urinaires.

Préparations médicinales de la mercuriale

Pour un usage interne, on administre une décoction à base de 30 g des feuilles pour un litre d'eau qu'on laisse bouillir durant 2 minutes avant de l'infuser durant une quinzaine de minutes, à raison de 2 à 4 tasses au cours de la journée.

Pour un usage externe, l'on a recours à une décoction de feuilles dans une proportion de 40 à 60 g par litre d'eau, en vue d'une utilisation sous forme de lotions.

Svp, notez l'article
Directeur de publication: Laurent PAGE, email:laurent@page.live, téléphone:+262 262 92 66 38, site:

Poser une question

Vous pouvez poser une question de façon anonyme. Si vous décidez de vous connecter ultérieurement cette question vous sera attribuée automatiquement.