RENSEIGNER.COM

Se soigner avec le raifort sauvage (Armoracia rusticana)

Article publié , mis à jour . Par .

Le raifort sauvage est plante vivace. D'autres noms usuels sont utilisés pour désigner cette plante : le grand raifort, la rave sauvage, le cranson rustique, la moutarde des capucins, la mortadelle, la moutarde des Allemands, le cran de Bretagne, l'herbe aux cuillers ou encore l'herbe au scorbut. La plante appartient à la famille botanique des Brassicacées, avec pour nom scientifique latin, Armoracia rusticana. Elle croît dans les fossés, sur le bord des ruisseaux, les sols frais, profonds et riches en humus, dans les zones herbeuses, les fossés, le long des routes. La période de floraison s'étend du mois de juin au mois de juillet.

De forme cylindrique à conique, la racine est de couleur jaune ou noire à la surface, et de couleur blanche, à l'intérieur. Elle est charnue et épaisse avec une longueur pouvant atteindre 60 cm pour un diamètre oscillant entre 5 et 15 cm. Avec une hauteur pouvant atteindre 80 cm, la tige glabre est longue et ramifiée. Les feuilles à limbe crénelé, sont alternes, lancéolées et longues ( 50 à 70 cm) avec une largeur d'environ 15 cm. Portées par un long pédoncule, les fleurs, de couleur blanche, sont disposées en grappes terminales. Le fruit est caractérisé par une forme globuleuse semblable à une gousse. Il renferme des graines lisses.

La racine du raifort a une saveur très forte et poivrée, avec un goût piquant et une odeur pénétrante. Il est fait usage de la racine pour ses vertus thérapeutiques. En vue d'un usage ultérieur, les racines sont séchées dans un endroit sec et aéré.

Propriétés

Le raifort sauvage possède des vertus expectorantes qui favorisent l'expulsion des sécrétions bronchiques et pharyngées. Il présente également des propriétés antispasmodiques, ainsi, il déploie une action décontractante sur le muscle, permettant d'éviter les spasmes. Diurétique, il accroît le volume urinaire.

La plante facilite la digestion grâce à ses effets eupeptiques. Elle contribue à l'élimination des germes, tout en évitant leur propagation par le biais de ses activités antiseptiques. Elle se distingue par des propriétés anti-inflammatoires (permettant de combattre les inflammations) et antiscorbutiques (qui préservent du scorbut). Analgésique, elle réduit la douleur. Son effet stimulant améliore la circulation du sang.

Le raifort est utilisé contre les affections broncho-pulmonaires, l'asthme, les bronchites, la toux, l'engorgement des voies respiratoires, la sinusite et les catarrhes chroniques. On l'emploie contre les infections des voies urinaires, les infections grippales fébriles et les troubles gastro-intestinaux. Il calme le reflux gastro-œsophagien, réduit les œdèmes, et soulage les douleurs articulaires et les piqûres d'insecte. Il est efficace contre la goutte, le rhumatisme et l'arthrite.

Préparations

Pour un usage interne, une infusion est réalisée avec la racine, dans une proportion de 20 à 40 g par litre d'eau, à raison de deux à trois tasses par jour. Un sirop peut être concocté en mélangeant le suc dans une proportion de 60 g avec une tasse d'eau et 100 g de sucre, à raison de deux à trois cuillerées par jour.

Pour un usage externe, une décoction est faite avec la racine dans une proportion de 30 à 60 g par litre d'eau, en vue d'une utilisation sous forme de lotions.

Svp, notez l'article
Directeur de publication: Laurent PAGE, email:laurent@page.live, téléphone:+262 262 92 66 38, site:

Poser une question

Vous pouvez poser une question de façon anonyme sans avoir à vous connecter.
Si vous décidez de vous connecter ultérieurement cette question vous sera attribuée automatiquement.
En posant votre question vous nous aidez à améliorer notre site.