RENSEIGNER.COM

Se soigner avec le Polypode, Polypodium vulgare

Article publié , mis à jour . Par .

Le polypode est une plante vivace qui porte également bien d’autres noms communs : le polypode vulgaire, le polypode commun, la réglisse des bois, la réglisse sauvage, le polypode du chêne, la fougère douce ou encore la réglisse de roches. La plante appartient à la famille botanique des polypodiacées. Elle a pour nom scientifique Polypodium vulgare. Elle croît dans les lieux ombragés de la forêt, sur des roches recouvertes d’humus, à la base des troncs d’arbre, sur les vieux murs, en bordure des chemins, dans les clairières et dans les hauteurs jusqu’à 2 000 mètres d’altitude. Elle peut, également, pousser sur une plante sous une forme épiphyte. Elle fleurit du mois d’août au mois de septembre.

D'une hauteur pouvant atteindre 50 cm, le polypode est doté d'un rhizome (tige qui se situe sous la terre) cylindrique, horizontal, épais et couvert d'écailles. Il est garni de fibres de taille minuscule et de couleur noirâtre. Des racines adventives sont insérées sur la face inférieure du rhizome. Les feuilles, appelées frondes, sont oblongues à lancéolées, droites, lisses, profondément divisées. Elles possèdent un long pétiole sans écailles. Elles sont divisées en segments longs et entiers. De couleur verte durant l'hiver, elle se dessèche au cours du printemps. Le dessous des feuilles à nervure pennée, est couvert de petits amas bruns et ronds (sporanges). Les fleurs de couleur pourpre sont regroupées en courtes grappes, elles ne sont pas apparentes.

Le rhizome et les fleurs sont caractérisés par un goût amer, mais également sucré. Le rhizome a une saveur de réglisse. La cueillette du rhizome intervient au cours de la période estivale. Il est fait usage des rhizomes à l'intérieur desquels les principes actifs de la plante, sont concentrés. En vue de les conserver, ces tiges souterraines qui constitue est les rhizomes, sont lavées et coupées avant de les sécher en les mettant dans des locaux chauds et aérés.

Propriétés médicinales du Polypode

Le polypode est caractérisé par des propriétés cholagogues qui facilitent l'évacuation de la bile. Avec ses vertus diurétiques, il favorise l'élimination urinaire. Légèrement laxatif, il facilite l'évacuation des selles.

Par ailleurs, il contribue à l'expulsion du mucus des voies respiratoires grâce à ses activités expectorantes. Aussi, c'est une plante qui se distingue par des actions vermifuges qui éliminent et favorisent l'expulsion des vers intestinaux. Sudorifique, elle accroît la sécrétion de sueur.

Le polypode est bien indiqué pour traiter la bronchite, la toux persistante, le catarrhe pulmonaire, l'asthme humide, la perte de la voix, le rhume, la pleurésie et toux. Il s'avère efficace contre l'angine, l'inflammation de la gorge, la constipation par insuffisance biliaire et l'insuffisance rénale. On l'utilise contre la gastro-entérite, la fatigue chronique, la rougeole, les affections rhumatismales, l'insuffisance hépatique, la goutte, l'ictère et les parasites intestinaux. Le polypode est efficace contre la cirrhose et les inflammations du foie.

Préparations médicinales du Polypode

En infusion, on utilise le rhizome séché, dans une proportion de 20 g par litre d'eau, à raison de 3 tasses au cours de la journée.

Pour une décoction, il convient d'avoir recours à 30 à 60 g du rhizome par litre d'eau, à raison de 2 ou 3 tasses par jour.

Svp, notez l'article
Directeur de publication: Laurent PAGE, email:laurent@page.live, téléphone:+262 262 92 66 38, site:

Poser une question

Vous pouvez poser une question de façon anonyme sans avoir à vous connecter.
Si vous décidez de vous connecter ultérieurement cette question vous sera attribuée automatiquement.
En posant votre question vous nous aidez à améliorer notre site.